Des oignons en bonne compagnie

Un bon voisinage est important pour les plantes potagères, ces dernières pouvant s’influencer pour leur croissance, avoir des effets répulsifs pour les parasites de leurs compagnes ou encore optimiser leur résistance face aux maladies. De plus, mélanger les plantes évite que les maladies ou les ravageurs ne se propagent. Les bonnes compagnes pour l’oignon : La carotte éloigne la mouche de l’oignon. celui-ci lui rend la pareille en éloignant la mouche de la carotte. La tomate et autres légumes fruits : les poivrons et piments, les cornichons et les concombres, les melons et pastèques, les courges et courgettes, La betterave, radis et navets, Le céleri, les blettes, Les laitues, épinards, Les fraises, L’amaranthe, L’ail. Par contre il faut éviter de placer les oignons à côté des brocolis, des choux, des pommes de terre, de la sauge, des haricots et autres fabacées qui apportent de l’azote au sol, provoquant un excès nuisible pour le bulbe des oignons. Les aubergines, les asperges, les haricots, petits pois, eux, n’apprécient pas la proximité des oignons.

JARDIN – Certains légumes se protègent mutuellement, d’autres ne se supportent pas. Pour s’y retrouver, des internautes jardiniers partagent leurs connaissances dans ce tableau.

Certains légumes, lorsqu’ils sont plantés les uns à côté des autres, se rendent service : ils éloignent les insectes qui leur sont respectivement nuisibles et diminuent le risque de maladies. À l’inverse, d’autres légumes ne se supportent pas et entravent leur développement mutuel.

Connaître les bonnes associations de légumes est un vrai plus pour un potager naturel, et pourquoi pas, un premier pas vers la permaculture, qui prend soin des ressources du jardin.

En la matière, rien de tel que le savoir des experts, ceux qui mettent les mains dans la terre : les jardiniers eux-mêmes ! Des internautes jardiniers ont ainsi créé un tableau pour retrouver facilement les légumes à associer ou éloigner.

Le grand tableau des associations de légumes pour un potager bio

On apprend ainsi que la carotte et l’oignon font bon ménage, quand la tomate et le concombre ne doivent pas être plantés côte à côte.

Savez-vous si vos légumes s’entendent bien ensemble ?

172 COMMENTAIRES   

On entend souvent dire “le poireau préfère les fraises” ou bien “la carotte et l’oignon se protègent de leur mouche”. C’est ce qu’on appelle les associations de légumes.

Il existe beaucoup d’associations connues et ce n’est pas facile de s’y retrouver dans des listes qui peuvent être longues de plusieurs pages.

Quelles sont les meilleures associations ? Quelles sont celles qu’il faut éviter absolument ?

Dans cet article, je vais vous montrer de façon simple et claire comment faire pour que vous puissiez bien appliquer les associations au potager.

C’est le 2ème article de la série sur l’organisation de l’espace au potager. Le 1er article vous montrait comment placer les légumes sur le plan du potager.

En tenant compte des associations, vous réglez les 3 problèmes suivants :

  1. Les insectes nuisibles pour un légume A sont repoussés par les odeurs (des tiges ou des racines) d’un légume B.

Par exemple, la présence d’oignons éloigne la mouche de la carotte et en plus, cette dernière éloigne aussi la mouche de l’oignon !

  • Les risques de maladies d’un légume sont assez diminués.

Par exemple, l’ail planté au milieu des fraisiers empêche la pourriture grise de s’installer.

  • La concurrence de certains légumes entre eux est évitée.

Par exemple, les petits pois et les poireaux ne se supportent pas. Alors que courge, maïs et haricot grimpant s’entraident pour grandir en harmonie.

Les associations qu’il faut éviter absolument

Toutes les conditions vous semblent remplies pour qu’un légume se développe et pourtant il pousse mal ? C’est peut-être parce qu’il ne supporte pas un autre légume qui pousse à côté de lui.

Voici la liste des légumes qui se détestent vraiment :

  • Toute la famille des poisharicots et fèves ne supporte pas la famille des oignonséchalotesail et poireaux.
  • Les tomates et les courgettes n’aiment pas les concombres.
  • Les épinards produisent une substance qui gêne les betteraves et les bettes.
  • Les salades ne supportent pas le persil ni le céleri.
  • Et pour finir, voici des légumes qui ne s’aiment pas eux-mêmes !
    • Pas de haricots nains à côté des haricots à rames.
    • Eloigner les différentes variétés de choux.
    • Eviter d’accoler plusieurs rangs de carottes (ou de trop les serrer sur le rang).

Les associations les plus bénéfiques

Parmi toutes les possibilités, j’ai retenu pour vous les meilleures associations, celles qui produisent un effet visible sur la production des légumes :

  • Par son odeur, le céleri ou la tomate protègent le chou de la piéride, un papillon blanc ;
  • en retour, le chou protège le céleri de la rouille, par son système racinaire.
  • L’oignon (ou l’échalote, l’ail, le poireau) repousse la mouche de la carotte ;
  • de même, la carotte repousse la mouche de l’oignon (ou l’échalote, l’ail, le poireau).
  • La laitue évite que les radisnavets et choux-raves aient leurs feuilles trouées par les altises.
  • L’oeillet d’inde et le basilic chassent les nématodes des tomates.
  • Le cerfeuil repousse les limaces qui mangent les salades.
  • Les pucerons des haricots sont éloignés par la sarriette.
  • L’ail évite aux fraisiers de pourrir.

Et en pratique, comment fait-on ?

Les légumes qui ne sont pas copains doivent être tenus à une distance d’au moins 1 m 50.

Les légumes qui ont de bonnes affinités peuvent être cultivés :Les tomates sont protégées des ravageurs grâce aux oeillets d’inde

  • Sur des lignes ou des carrés accolés : par exemple, une ligne de carottes et une ligne d’oignons, ou bien une ligne de laitues et une ligne de radis.
  • Sur le même rang en alternance : un choux, un céleri, etc… ou bien une salade, un plant de cerfeuil…
  • Plantés devant/derrière : par exemple, un pied de basilic devant chaque pied de tomate.

En conclusion

En mélangeant les variétés de légumes qui sont compatibles, nous imitons la nature et donnons à chaque plante les meilleures conditions pour bien pousser, et sans utiliser aucun produit chimique !

En plus, tout cela se crée dans une harmonie de couleurs et de parfums vivants.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s